Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

Le point de rupture en apprentissage.

09/07/2019

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

Une ombre continue cependant à noircir le tableau : 

Plus l’apprenti est jeune, plus les risques de le voir rompre son contrat avant son terme sont importants. Inadaptation à la hiérarchie, désillusion face au monde de l’entreprise ou mauvaise orientation expliquent que 28 % des apprentis jettent l’éponge.

Un tiers des abandons ont lieu au cours de la période d’essai et seuls 22 % des « apprentis en rupture » ne recherche pas d’autre contrat en alternance.

Autrement dit, si le taux d’abandon reste encore trop élevé, il ne remet pas en question l’attachement des jeunes au cursus lui-même.

Hommes et femmes n’ont pas les mêmes secteurs de cœur !

Ces dernières se concentrent principalement dans les services, qui représentent 66 % de leurs contrats (contre 26 % chez les garçons). Seules 13 % des jeunes filles se tournent vers l’industrie et la construction.

Les derniers articles

  • Que faire sans son bac ?
  • Les métiers de l’économie verte
  • École d'État pour les futurs tatoueurs : en 2019, où en est-on ?
  • Jeunes : des difficultés à quitter le foyer parental !
  • Emploi : la fin des fautes d’orthographe sur votre CV
  •  

     



    Rechercher une offre

    7 023 offres

    Déposez votre CV

    Rechercher une formation

    12 499 formations

    Top recruteurs

    ifcv.jpg      isefac_ok-1.jpg

    pigier2017.jpg      igf-6.jpg