btmenuresp

5 366 offres

Consultez les formations

fleche bleue grise Connectez-vous

Toutes les dernières infos emploi

Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

Métier décalé : ils sont les voix françaises des acteurs américains

06/07/2018

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

Dans la continuité de notre article sur les rapports des Français à la langue anglaise, nous avons décidé de donner la parole à Justine Berger, qui prête régulièrement sa voix à des actrices comme Elle Woglom ou Taylor Russell...

 

Trouver sa voix

Tu es doubleuse…
Désolée mais je suis obligée de te corriger... on ne dit pas "doubleuse" mais "comédienne de doublage".

Je note ! Tu es donc comédienne de doublage, mais avant tout actrice. Est-ce le cas de tous les professionnels du doublage ou existe-t-il une formation spécifique à ce métier ?

C'est le cas pour la plupart des comédiens : tu fais une formation de théâtre avant de te lancer dans le milieu. Même s’il existe maintenant des formations de doublage. Donc certaines personnes, comme au cinéma, n'ont jamais pris de cours de comédie.

Toi, tu es devenue doubleuse par envie, par hasard ? Par nécessité, peut-être ?

Ma mère est comédienne également alors, enfant, je l'accompagnais sur les plateaux de doublage. Et à l'adolescence, on m'a proposé d'essayer et j'ai adoré ça !

En quoi le doublage nourrit-il ton travail d’actrice ?

C'est un travail fantastique et assez particulier. Il faut se caler sur ce que l'acteur a déjà fait, trouver sa vérité et la retranscrire. Ça va très vite, on regarde la scène une ou deux fois et on se lance. Ensuite on passe d'une scène à l'autre en quelques minutes, donc on peut passer de la joie à la tristesse très rapidement. C'est une sorte d'instantané de l'émotion, c'est passionnant !

Comment se déroulent les castings ? Un doubleur est-il à son compte ou rattaché à un studio particulier ?

Un casting de doublage se passe comme le travail en lui-même. On vous fait regarder la scène, une à plusieurs fois, et c'est parti.
Un comédien n'est pas rattaché à un seul studio, il peut travailler pour plusieurs sociétés.
 

Quels sont les qualités requises pour exercer et quel(s) conseil(s) donnerais-tu à un quelqu’un voulant se lancer ?

Mon premier conseil , c'est de prendre des cours de théâtre ! Il faut d'abord apprendre à être juste pour pouvoir "rentrer dans le personnage" et lui prêter sa voix. Ensuite, ça serait d'assister aux séances de doublage pour comprendre les rouages : qui est qui, qui fait quoi et comment ça se passe. Ensuite, il faut se lancer !

 

Lire aussi : Métier décalé : les habilleurs de scène

 

La France et le doublage

On parle souvent de la France comme d’une terre de doublage. Il semblerait que nous les utilisions plus que nos voisins et que les doublages français soient d’une qualité notable. Comment expliques-tu cela ?
En France, nous avons la bande rythmo. C'est la bande, en bas de l’écran, où défilent les dialogues écrits en français. Au début de cette bande se trouve une barre et quand le texte la franchi, c'est notre indicateur pour parler. Je pense que c'est un plus non négligeable quand on sait que dans certains pays les comédiens de doublage travaillent "à la feuille" (c'est à dire avec le texte à la main).

Le doublage a-t-il un avenir ? Avec la hausse du niveau d’anglais et la simultanéité de diffusion rendue possible par des plateformes comme Netflix, on peut se demander s’il ne perd pas du terrain par rapport au sous-titrage. Observes-tu un impact dans ta vie professionnelle ?
Pour moi, le doublage existera toujours. Il y aura toujours des gens qui voudront voir les films en VF et d'autres en VO. Et je pense que c'est important d'avoir le choix. Les plateformes comme Netflix nous donnent du travail. Plus de séries et plus de films, donc plus de produits à doubler en VF !

 

Découvrez les comédiens de doublage les plus célèbres dans la web série "Il était une voix"

Les derniers articles

  • Comment cibler vos candidatures spontanées
  • Pourquoi Molière résiste à Shakespeare
  • Le contrat de professionnalisation
  • Passer les barrages dans les entreprises
  • Apprentiscène 2018 : une réussite à tomber du balcon


  • Rechercher une offre

    5 366 offres

    Déposez votre CV

    Rechercher une formation

    12 504 formations

    Top recruteurs

    isefac_ok-1.jpg      logo-AFTRAL_pave-Quad.jpg

    pigier2017.jpg      ADIEL ACF-2.jpg

    igf-6.jpg