Rechercher un article

Dans le titreDans le texteTout

Rire de tout en entreprise ?

06/11/2019

Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte lecture tranquille

Comme n’importe quel outil, l’humour en entreprise n’est efficace que lorsqu’il est utilisé à bon escient.

En effet, le rire doit s’inscrire dans un contexte et un timing précis, sous peine d’être contre-productif : perte d’autorité des dirigeants sur leurs subalternes, impression d’oisiveté laissée par les collaborateurs à leur supérieur…

Au début d’une rencontre, le rire permet d’instaurer une bonne ambiance et détruit les a priori, permettant de créer un terrain favorable à une discussion constructive.

  • Dans le vif des échanges, le rire s’efface. En effet, lorsque les deux interlocuteurs s’affrontent (négociations), tout trait d’humour pourrait être perçu comme une moquerie, comme une tentative de prendre le dessus et de court-circuiter l’échange. Il faut metre en garde contre la tentation de l’ironie, qui stérilise les rapports interpersonnels et contourne une difficulté sans la résoudre.
  • L’humour ne doit jamais se substituer à un conflit constructif.
  • A la fin des échanges, le rire permet de reconstruire une connivence, nécessairement perdue au cours de la négociation. Il permet donc de se séparer sur une note positive.

L’humour, pour être constructif, doit donc impérativement éviter trois écueils : le sarcasme, l’ironie et la moquerie. Sur ce point, les latins (tels que nous !) ne sont pas les mieux lotis.

En effet, l’humour fait l’objet de différences culturelles notables, qui ne sont pas sans conséquences en entreprise : tandis que la culture latine s’amuse surtout de l’autre, le rire anglo-saxon est plutôt auto-centré.  Cette distinction revêt une importance fondamentale si l’on souligne le lien entre autodérision et productivité : savoir rire de ses difficultés permet de s’en distancer, de prendre du recul.

L’humour ne résout pas les problèmes, mais aide sensiblement à y parvenir.

Les derniers articles

  • Télétravail : comment la COVID-19 a changé la donne dans les entreprises ?
  • Une reconversion professionnelle envisagée ou réalisée par près d'1 actif sur 2
  • Trouver un job d'été en dernière minute est encore possible!
  • Rebondir sans le bac
  • Les vacances d’été approchant à grands pas, beaucoup se posent des questions.
  •  

     



    Rechercher une offre

    7 020 offres

    Déposez votre CV

    Rechercher une formation

    12 498 formations

    Top recruteurs

    download.jpg      isefac_ok-1.jpg

    pigier2017.jpg      igf-6.jpg